23/02/2013

2.3 (prov. H.) (au Fayi / Fayt-lez-Manage (Manâdje / Manage))

23HManâdjeFaytlezManage01.png

 

Il y aura bien un carnaval, mais sans gille

 

 

 

Pour le 50e anniversaire du carnaval, en 2009, ils étaient pourtant encore bien nombreux. E.C.

 

n.c.

 

 

Fayt-lez-Manage Triste premiere

 

Depuis plusieurs semaines, une question taraude Manage : le carnaval de Fayt aura-t-il lieu ? La rumeur de son annulation a enflé au point que l’échevine de la culture, Véronique Houdy, présidente du Comité des Fêtes et du Bal Blanc de Fayt s’est fendue d’un communiqué officiel. “ Contrairement aux rumeurs circulant, le carnaval aura bien lieu à Fayt du 31 mars au 2 avril 2012 ” ! Mais le carnaval de Fayt présentera une particularité inédite : les gilles seront absents ! ” ” “ ” ” ” “ ” i

 

“ Les Bons Vivants ne sortiront pas cette année ” confirme Philippe Vergauwen, secrétaire de la société. “ Cinq gilles seulement se sont engagés pour le carnaval. Une douzaine d’autres étaient indécis. Moins de gilles, c’est moins de cotisations. La batterie, la musique et les boissons coûtent déjà 7400 € ”.

 

L’homme est attristé. “ Cette année, je fêtais mes 20 ans de gille. Mais la société n’est pas dissoute ! Ce n’est qu’une année sabbatique et j’espère que notre absence causera un sursaut d’orgueil ; que nous manquerons aux gens .

 

Une famille de dix gilles

 

Sur les raisons du déclin de sa société, le secrétaire évoque la crise, bien sûr. Mais aussi un fait ponctuel.

 

“ Une dizaine de gilles d’une même famille ont décidé d’arrêter . Il regrette également le manque de soutien du café de l’Hôtel de Ville, son local. De son côté, Jessica Vydt, patronne de l’Hôtel de Ville, réagit vivement. Je ne suis au courant de rien. Les gilles ne sont pas assez? Ils n’ont qu’à organiser plus d’activités pour remplir la caisse. Les Paysans aussi sont peu nombreux. Cela ne les empêchera pas de sortir ce qui est tout à leur honneur . Ce que confirme Marie-Paule Culus, leur présidente. “ Nous serons 11. Ce n’est pas parce que les gilles ne sortent pas que nous ne ferons pas carnaval !

 

La faute à la commune?

 

Sans langue de bois, Jessica donne son avis. “ La commune n’organise plus rien à Fayt. On ne voit même pas une affiche. C’est bien malheureux. Je ne suis jamais invitée aux réunions de la commune pour préparer le carnaval, alors que je tiens le seul café du village. C’est la même chose lors de la ducasse d’août. J’ai l’impression que certains aimeraient bien que je ferme ”.

 

Les clients du bistrot aussi ont leur avis. Ils regrettent le dynamisme de l’ancien président des gilles ; ou l’époque où le Bal Blanc se déroulait le samedi soir du carnaval. “ Il y avait plus de monde se souvient une cliente. Les gens allaient au cortège avant de repasser au Bal Blanc ”. Une hypothèse que réfute catégoriquement Véronique Houdy. “ Personnellement, je n’ai jamais vu autant de gens, que depuis le changement de date du carnaval ”. Elle insiste encore. “ Le carnaval aura bien lieu avec les Paysans, les Blancs et un groupe d’enfants. Des sociétés extérieures sont invitées comme le Roi et la Reine d’Andenne ”.

 

La faute à la crise?

 

Et pour expliquer l’absence des gilles, l’échevine évoque la crise. “ 82 € pour le costume, la mise, les boissons. Cela monte vite. Gérer une société de gilles est contraignant et exige l’organisation d’activités tout l’année. A Manage, deux sociétés ont disparu ”.

 

Tous posent un regard pessimiste sur les carnavals locaux. “ Incontestablement, les petits carnavals ont de plus en plus de mal ” observe Philippe Vergauwen.

 

“ A part dans les grandes villes, il n’y aura bientôt plus de gilles dans les villages ” ose Véronique Houdy. Une échevine qui n’hésite pas à s’interroger sur le déclin de son carnaval. “ Je me bats depuis 20 ans pour que vive le carnaval de Fayt. Notre cortège dérange depuis quelques temps. Lors des soumonces de La Hestre, une rumeur remettait même en doute l’organisation du Bal Blanc. Il aura bien lieu ce samedi 17 mars. Que doit-on penser de cette ambiance ? Des parents de certaines des écoles communales de Fayt m’ont même informé que leurs enfants ne participeraient pas au cortège des enfants. Mais rien de plus beau que les carnavals de La Hestre ou Manage, n’est-ce pas ? ronise-t-elle. Allusions aux différences de moyens entre les carnavals, relayées dans la rue, par de nombreux Faytois. En tout cas, rendez-vous à Fayt le 17 mars pour le Bal Blanc et le 31 mars pour le cortège carnavalesque.

 

Pour le 50e anniversaire du carnaval, en 2009, ils étaient pourtant encore bien nombreux. E.C.

 

Écrire un commentaire