02/03/2013

1.2.1 Instrumints d' musike / Instruments de musique: li viole / la viole

Duquesne Francis, Si Laetare m’était conté, Le carnaval louviérois, 1991

 

(p.20) LES VIOLES DE BINCHE

 

Contrairement à Binche où le dimanche et le lundi gras plusieurs groupes de danseurs sortent à la viole, à La Louvière cette tradition est presque disparue. La viole est portée en bandoulière et munie d'une quille porteuse.

La viole binchoise est un orgue de barbarie jouant 8 airs populaires, tous écrits par des musiciens binchois. L'instrument est originaire de Berlin (Harmonipan Frati et compagnie) ou de Paris (Gavioli) parfois aussi d'artisans belges. La viole fut introduite à Binche par une famille flamande qui comptait 8 filles dont Marie Boon. Elle était la mère d'un joueur de viole nommé Auguste Pruniaux. Cette viole existe toujours et porte le nom de "La petite bonne". Elle est la propriété de René Petit, joueur de viole à Binche.

Jocelin Lebon, Binchois de pure souche, construit actuellement ses propres violes pour pallier à la rareté de cet instrument aux sons aigrelets.

Le joueur de viole porte le nom de "maniqueux". Cette appellation est issue d'un terme wallon désignant le tourneur à l'manique, c'est-à-dire à la manivelle. Le joueur de viole doit être costaud car l'instrument pèse près de 30 kgs.

Les commentaires sont fermés.