02/03/2013

1.2.2 Lès musucyins / Les musiciens: lès tamboureûs / les tambours: li baterîye / la batterie

Duquesne Francis, Si Laetare m’était conté, Le carnaval louviérois, 1991

 

(p.21) LA BATTERIE

 

La batterie qui fait danser le Gille est tout à fait spécifique. Le nombre de tambours et de grosses caisses varie suivant que l'on se trouve à Binche, Morlanwelz, ou La Louvière.

A Binche selon Monsieur Samuel Glotz, le nombre de tambours va de 5 à 8.

Une seule caisse accompagne chaque société. A La Louvière, cela diffère, à de rares exceptions tous les groupements sont suivis de 2 grosses caisses. Le nombre de tambours est souvent tributaire des finances de chaque société. Ainsi une petite société sera accompagnée de 5 ou 6 tambours alors que les plus importantes en auront jusque 10. Il y a aussi une question de prestige, car, les sociétés louvièroises, à l'occasion de croisement, effectuent souvent des "sur place" pouvant durer plusieurs minutes. On a pu assister lors de rencontres entre deux sociétés dont les batteries étaient de même valeur, à des "duels" dépassant les 20 minutes.

Les commentaires sont fermés.