03/03/2013

0.2 Ôrganisâcion asteûre / Organisation actuelle: Binche

Glotz Samuel, Un accessoire du danseur carnavalesque binchois : l’ apèrtintaye / étude lexicologique et ethnologique, Tradition wallonne, De Malmedy et d’ailleurs, 11, 1994, p. 139-179

 

Le carnaval, dans ma petite ville /de Binche/, commence par deux dimanches de répétitions de batterie, que suivent quatre dimanches de soumonces. Les deux premières de celles-ci sont dites en batterie; dans ces deux sorties préparatoires, seuls les tambours battent le rythme de la danse, que scande et ponctue la mailloche de la grosse caisse. La photo représente des danseurs revêtus pour la plupart de vêtements civils, ceux de tous les jours. Beaucoup d' entre eux ont ceint l' apèrtintaye et brandissent èl ramon (le balai). Dans cette tenue vestimentaire quotidienne, ces danseurs, par ces deux éléments auxquels s'ajoutent parfois les sabots, appartiennent déjà au monde festif, au rituel carnavalesque.

Les commentaires sont fermés.