03/03/2013

1.1.1 Li costume / Le costume

Duquesne Francis, Si Laetare m’était conté, Le carnaval louviérois, 1991

 

(p.17) LE COSTUME DU GILLE

 

Le costume du Gille (balot) est composé d'une veste (bloûse) et d'un pantalon (marone). L'ensemble est en toile de lin et sur celle-ci sont cousues des figurines : 20 lions (liyons) héraldiques de feutrine rouge et jaune, 120 couronnes aux couleurs nationales. Le nombre de figurines varie légèrement suivant les différents louageurs. Les chiffres donnés plus haut sont ceux de La Louvière.

Les bosses du Gille sont faites à l'aide de paille d'avoine, la meilleure pour absorber la transpiration. Le bosseur ou bourreur confectionne des torchettes placées l'une après l'autre sous la blouse du Gille.

Sous la veste un mouchoir blanc et carré est plié en diagonale et noué autour du cou. Celui-ci évite les frottements et est appelé mouchwêr dè coû.

Sur la poitrine à la hauteur du sternum, un grelot est attaché avec une boucle (garlot). A la taille une ceinture de sonnettes, elle est appelée apèrtintaye. Celle-ci se compose d'une bande de toile bourrée de crin végétal, cette toile est recouverte de grosse laine rouge et jaune (actuellement, bandes verticales en alternance).

A cette bande de toile se juxtapose une ceinture de cuir dans laquelle sont passés les crochets qui recevront les sonnettes. Leur nombre varie suivant la taille du Gille (en général de 7 à 9). Son poids est d'environ 3 kgs. Sur la tête une coiffure de coton blanc est appelée barète.

Un mouchoir blanc plié plusieurs fois en diagonale, passant sous le menton et noué sur le dessus de la tête fixe la barète et protège le menton de la bride du chapeau. Ce mouchoir plié est appelé bridon.

Sur les épaules on pose une pèlèrine ou collerette, celle-ci formée de rubans de 2 cm de large, blancs ou colorés. Les nuances de couleurs rappellent les tons du chapeau. Le tissu de la pèlerine est actuellement du synthétique. On complète la parure de la collerette d'une frange dorée ou parfois de dentelle. Au dessus du grelot à l'attache de la pèlerine, vient (p.18) s'épingler un nœud de couleur blanche et de même texture que la collerette. Aux poignets et dans le bas du pantalon, des parements identiques à la pèlerine ornent le costume. Les parements sont sertis d'un galon doré et de fine dentelle. Il faut plus de 150 mètres de ruban pour confectionner la collerette et les parements, et leur imprimer un double pli.

Aux pieds, le Gille porte des chaussettes blanches et parfois des chaussons de même couleur. Il est chaussé de sabots en bois de peuplier. Pour le carnaval, des 'rnons (rosaces de rubans plissés) ornent l'empeigne de chaque sabot. Ces renons comme la pèlerine et les parements rappellent les couleurs de l'éventuel chapeau. Le panier (kèrtin) est actuellement en osier, et permet de recevoir les oranges que le Gille va offrir.

Le chapeau est la partie la plus majestueuse du costume du Gille. Il est composé d'une buse qui pèse environ un kilo, on y adapte en général 12 grandes plumes.

Chaque grande plume nécessite une vingtaine de plumes d'autruche (plumes d'ailes de mâle uniquement). Oui, vous lisez bien, un chapeau a besoin de plus ou moins 250 plumes d'autruche, celles-ci proviennent d'Afrique du sud.

Le chapeau est blanc ou coloré, mais chaque louageur (personnage qui confectionne les costumes et chapeaux de Gille) a son procédé secret. Les teintes sont cependant composées à base d'aniline.

La buse du chapeau est habillée de toile blanche, parsemée de fleurettes au pistil doré. La "passe" ou bord du chapeau, revêtue de toile et bordée de dentelle. Le devant est relevé et forme la "devanture", celle-ci est décorée assez souvent de médaillons ou d'étoiles. Sur les épaules et le dos tombent de longs rubans attachés au bord de la buse. Le poids total du chapeau varie de 3 à 4 kgs suivant le nombre de plumes.

Le masque, il est porté uniquement le dimanche matin à La Louvière, et pas par toutes les sociétés de Gilles. Il est identique pour tous les Gilles, visage rosé, lunettes vertes, moustache et barbiche à la Napoléon III.

Il est en toile cirée (paraffine).

Les commentaires sont fermés.